La 11e édition du Cameroon Forum Business à l’épreuve du Covid-19

La 11e édition du Cameroon Forum Business à l’épreuve du Covid-19

Le Premier ministre camerounais Joseph Dion Ngute a présidé le 22 Octobre 2020 à l’Auditorium de ses services à Yaoundé  la 11ème édition du Cameroon Business Forum (CBF), plateforme de dialogue entre le gouvernement et le secteur privé, sur le thème « L’environnement des affaires à l’épreuve du Covid-19 ».

Cette édition placée sous le thème de « L’environnement des affaires à l’épreuve du Covid-19 » ne connaitra pas l’affluence comme par le passé à cause de la pandémie du Covid-19, et dans un souci du respect des mesures barrières, 50 participants seulement ont pris part aux travaux, contre 500 environ lors de la 10e session.

Au cours de cette importante rencontre, plusieurs thèmes ont été abordés par les experts, les acteurs publics et privés ont parlé des conséquences économiques du Covid-19 sur les entreprises, les stratégies du secteur privé face à la crise, les mesures d’accompagnement gouvernementales en matière fiscale et financière, la résilience et les perspectives de l’économie camerounaise face au Covid-19.

Au terme des travaux de la 11e session  du CBF, une feuille de route comportant sept résolutions a été lue et adoptée par les participants tous  issus des administrations publiques et du secteur privé, en présence des principaux partenaires techniques et financiers du Cameroun.

  1. Création d’entreprises
  • Publier les avis de constitution de société en ligne de manière systématique et régulière et à un coût réduit;
  • Etendre l’exigence du certificat du mariage aux hommes mariés pour se conformer aux dispositions OHADA à l’effet de supprimer la perception de discrimination;
  • Réduire le seuil du capital minimum de 100 000f à 50000 pour les SARL n’ayant pas recours au notaire;

2. Permis de construire

  • Consolider le guichet unique afin de lui permettre d’asseoir une véritable approche de point unique pour les demandeurs d’acytes d’urbanisme de manière à éliminer toute interaction avec une administration autre que le guichet unique;
  • Augmenter la fréquence des réunions de la commission d’instructions des dossiers de permis de construire;
  • Faire respecter les délais de paiement des frais permis de construire en exigeant que le paiement ait lieu au moment des dépôts de dossiers;
  • Publier les statistiques sur le temps de traitement des permis de construire ainsi que sur le nombre de permis délivré;
  • Autoriser la demande en ligne du permis de construire (Version electronique);
  • Réduire de manière considérable les délais d’obtention de la connexion en eau estimés actuellement à 50 jours;

3. Accès à l’électricité

  • Réduire le temps d’attente pour obtenir un devis  de branchement;
  • Déployer le SCADA( Supervisory Control  and Data Acquisition) pour une gestion automatisée des coupures électriques;
  • Publier les statistiques SAIFI et SAIDI relatives à la ville de Douala;

 4. Transfert de propriété

  • Publier les statistiques sur les transactions financières, les litiges fonciers et les mutations en ligne;
  • Opérationnaliser le guichet unique pour améliorer l’enregistrement de la propriété;
  • Réaménager les compétences et le volume de travail des conservateurs;

   5. Commerce transfrontalier

  • Supprimer l’exigence des versions papiers des documents relatifs au commerce lorsque ceux ci sont déjà disponibles et accessibles en version électronique;
  • Mener une reflexion dans la perspective d’une réduction des coûts à l’exportation du cacao et à l’importation des pièces détachées des véhicules;
  • Intégrer certaines administrations dans le e-GUCE (ONCC, MINADER…) de manière à ce que les documents qu’elles délivrent (certoficats phytosanitaires, bulletin de vérification, certificat d’origine…) soient effectivement faits à travers le système e-GUCE;
  • Mettre en oeuvre le système d’inspection basé sur le risque en s’appuyant sur des outils de surveillance informatique;

      6. Exécution des contrats

  • Assurer la publication régulière des jugements rendus dans les affaires commerciales au niveau du tribunal du commerce, de la cour d’appel et de la cour suprême;

7. Paiement des impôts

  • Généraliser l’utilisation de la plateforme de télédéclaration et de télépaiement des impôts et taxes;
  • Réduire le minimum de perception de l’impôt sur le bénéfice qui est 2.2% du chiffre d’affaires et envisager la réduction de l’impôt sur les sociétés qui est actuellement de 33%;
close

Laisser un commentaire

Fermer le menu